Essentiel

Quelle rémunération choisir ?

Rémunération

L’intérêt de l’employeur est de trouver une rémunération qui permettra de préserver les marges de l’entreprise tout en étant motivante pour le VRP. Il faut aussi penser aux évolutions à long terme de l’entreprise.

Des marges trop peu élevées vous mettront dans une posture difficile en cas de ralentissement des commandes et vous empêcheront de développer votre activité. Mais une rémunération trop faible démotivera la force de vente qui vous quittera dès que l’opportunité se présentera.

Les coûts de ce type de départ sont importants car il faut recruter à nouveau, sans compter l’investissement perdu. Alors comment optimiser la rémunération de vos VRP ?

Essentiel

COMMISSION SEULE OU FIXE + VARIABLE ?

Le plus souvent, le VRP sera largement rémunéré sur commission, jusqu’à 100%. Son montant dépendra du volume de ventes mensuel, de la taille de l’entreprise et du secteur d’activité.

Pour des ventes qui s’élèvent en moyenne à 150 000 euros par mois par VRP, la commission sera autour de 2%. Mais dans une entreprise plus petite avec des ventes de 15 000 euros par mois, la commission sera bien sûr plus élevée en pourcentage.

Sachez-le, le VRP a droit à une rémunération minimum garantie, par avance de salaire : 

VRP_infographie_revenus_A4

N’hésitez pas à partager cette infographie !

 

LES FRAIS PROFESSIONNELS

Notez qu’il est essentiel de bien prendre en considération la prise en charge des frais professionnels de vos VRP. Il est en effet possible d’intégrer les frais aux commissions avec majoration, ce qui est la solution la plus simple et la moins risquée pour l’employeur.

Mais il faut veiller à bien préciser ce point dans le contrat sans quoi les frais devront être remboursés en plus de la rémunération. 

 

PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE

Prévoyance

En matière de prévoyance (décès, incapacité, invalidité), selon que votre VRP est de statut cadre ou non-cadre, et selon son niveau de revenu, vous avez peut-être l’obligation de cotiser à une caisse de prévoyance. Les différents cas de figure sont les suivants :

– Votre VRP est de statut cadre : vous devez obligatoirement cotiser à une caisse de prévoyance. Sur les 3 170 premiers euros* mensuels de salaire de votre VRP, vous verserez ainsi 1,5% de cette somme.

Premier exemple, si votre VRP gagne 2 500 euros par mois, vous cotisez 37,50 euros (soit 1,5% de 2 500 euros).

Deuxième exemple, si votre VRP gagne 3 500 euros par mois, vous ne cotisez que sur les 3 170 premiers euros, soit un maximum de 47,55 euros (ou 1,5% de 3 170 euros).

– Votre VRP est de statut non-cadre : si sa rémunération est supérieure à 3 170 euros, il bénéficie des mêmes conditions qu’un VRP cadre (voir ci-dessus). En revanche, si sa rémunération est inférieure ou égale, vous n’avez pas d’obligation de cotiser.

*3 170 euros mensuels représente la tranche A de la Sécurité Sociale, soit le premier plafond.

 

Santé

Depuis juillet 2014, si votre entreprise offre déjà une couverture santé complémentaire à certaines catégories de salariés, vous devez obligatoirement l’étendre à tous les salariés. A partir du 1e janvier 2016, la couverture santé obligatoire s’étendra à tous les salariés de l’entreprise.

 

Retraite

En ce qui concerne la cotisation retraite, la caisse à laquelle vous devez cotiser dépend du statut de vos VRP. Pour vos VRP cadres, vous pouvez cotiser à la caisse de retraite des cadres de l’entreprise. Pour les VRP non-cadres, vous devez cotiser au pôle Omnirep de Malakoff Médéric retraite ARRCO et AGIRC

Notez qu’il est possible de cotiser au pôle Omnirep de Malakoff Médéric pour tous vos salariés VRP. Autant y mettre tout le monde, vous vous simplifierez la vie !

Pour plus d’information ou pour souscrire, rendez-vous sur Malakoff Médéric.

 


Vous souhaitez embaucher
votre 1er statut vrp ?
Téléchargez notre kit
Vous souhaitez avoir
plus d’informations ?
Contactez-nous