Essentiel

Ma rémunération en tant que VRP

Rémunération
Essentiel

QUELLE RÉMUNÉRATION DEMANDER ?

Les entreprises qui embauchent des VRP proposent une rémunération fixe. Certaines entreprises investissent sur les progrès à long terme du VRP et proposent un salaire fixe qui augmente avec le temps.

Par exemple, 1 800€ mensuel sur la période d’essai, puis 2 000€ pendant trois ans…

 

SE RENSEIGNER AVANT LA NÉGOCIATION :

Si vous ne connaissez pas les chiffres du secteur dans lequel vous allez exercer, il peut être intéressant de se renseigner auprès d’autres VRP avant la négociation.

 

Ce qu’il faut avoir à l’esprit : en vrai homme d’affaires, c’est le VRP lui-même qui se crée sa rémunération avec ses ventes. Le montant de la commission dépend du secteur d’activité, du montant moyen des ventes et d’autres facteurs divers.

Mais attention à négocier des objectifs de chiffre réalistes, sinon les primes risquent de se retrouver inaccessibles ! N’hésitez pas à demander à l’employeur si les autres VRP dépassent souvent les objectifs. Pensez aussi que les objectifs sont négociés chaque début d’année. Demandez les modalité !

Globalement, le principe est simple : plus l’atteinte des objectifs semble difficile à tenir, plus il faut que le montant des commissions (prime au risque) ou que le fixe (pour vous sécuriser) soient élevés. Par ailleurs, les VRP les plus méritants reçoivent généralement une prime encourageante de fin d’année.

Enfin, les avantages en nature sont souvent loin d’être négligeables. La plupart des VRP bénéficient d’un ordinateur et smartphone dernier cri ainsi que d’une voiture de fonction, c’est-à-dire payés par l’entreprise. Ils peuvent les utiliser 24h/24, 7j/7, même parfois pendant les vacances. Cela fait beaucoup d’économies !

MES DROITS

VRP EXCLUSIF : GARANTIE DE SALAIRE

En tant que salarié, le VRP a droit à une rémunération minimale garantie, même s’il n’est payé que par commission. Comment est-ce possible ?

Ce n’est pas un tour de passe-passe, mais tout simplement le salaire minimum conventionnel.

VRP_infographie_revenus_A4

Peut-on recevoir une fiche de salaire à 0 euros en tant que VRP ?

Si le VRP n’est payé qu’à la commission : en théorie il pourrait recevoir au maximum deux fiches consécutives à 0 euros. La troisième devra être au moins au minimum garanti. Aujourd’hui, il touche le minimum garantie du VRP chaque mois. Il est même possible de demander des acomptes sur les commissions en cours dans le trimestre. En clair, on peut demander à être en partie payé d’avance sur ses ventes.

Dans un trimestre, en aucun cas le salaire d’un VRP ne peut être inférieur au minimum garanti (autour de 5 000€ par trimestre). A ce minimum s’ajoute le remboursement des frais professionnels que le VRP a déboursé dans le trimestre, même s’ils sont inclus dans les commissions.

 

FRAIS PROFESSIONNELS

Entre les trajets en voiture, le téléphone, etc. les frais du VRP peuvent atteindre des sommets ! Il est donc important de bien négocier la manière dont vous serez dédommagé par votre employeur. Deux possibilités existent : sur notes de frais ou inclus via une majoration dans vos commissions.

Quand les frais sont inclus dans les commissions, les VRP bénéficient du principe de l’abattement de 30%.

Concrètement, l’administration considère que les frais professionnels représentent 30% du salaire du VRP. Les cotisations sociales sont exonérées sur ce montant, ce qui augmente mécaniquement le niveau de salaire net du VRP.

Par exemple, si le salarié bénéficie d’un abattement de 30% sur 2000 €, ces cotisations seront calculées sur 1400 € (2000 € moins 30% de 2000 €). Attention, le montant total de l’abattement est plafonné à 7600 € par an et par VRP.

SYSTÈME PAR DÉFAUT :

À moins que vous ne conveniez d’un autre système avec votre employeur, par défaut, celui-ci sera tenu de vous rembourser vos frais en plus de votre rémunération.

 

PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE

Prévoyance

En matière de prévoyance (décès, incapacité, invalidité), selon que vous êtes VRP de statut cadre ou non-cadre, et selon votre niveau de revenu, votre employeur peut avoir l’obligation de cotiser à votre caisse de prévoyance. Les différents cas de figure sont les suivants :

Vous êtes VRP cadre : votre employeur a l’obligation de cotiser à votre caisse de prévoyance. Sur les 3 170 premiers euros* mensuels de votre salaire, votre employeur versera 1,5% de cette somme.

Premier exemple, si vous gagnez 2 500 euros par mois, votre employeur cotise 37,50 euros.

Deuxième exemple, si vous gagnez 3 500 euros par mois, votre employeur ne cotise que sur les 3 170 premiers euros, soit un maximum de 47,55 euros.

Vous êtes VRP non-cadre : si votre rémunération est supérieure à 3 170 euros, vous bénéficiez des mêmes avantages qu’un VRP cadre (voir ci-dessus). En revanche, si votre rémunération est inférieure ou égale, votre employeur n’a pas d’obligation de cotiser.

*3 170 euros mensuels représente la tranche A de la Sécurité Sociale, soit le premier plafond.

Santé

Depuis juillet 2014, si votre employeur offre déjà une couverture santé complémentaire à certaines catégories de salariés, il doit obligatoirement l’étendre à tous les salariés. A partir du 1er janvier 2016, la couverture santé obligatoire s’étendra à tous les salariés de l’entreprise.

Pour plus d’information sur les complémentaires prévoyance, santé et retraite, rendez-vous sur Malakoff Médéric.


Vous souhaitez embaucher
votre 1er statut vrp ?
Téléchargez notre kit
Vous souhaitez avoir
plus d’informations ?
Contactez-nous