Pour aller plus loin

“Les conditions d’exercice du VRP se sont adaptées aux transformations de la société”

Rémunération Prévention Protection sociale

Nelly Froger, Présidente de la Chambre Syndicale Nationale des Forces de Ventes, préside également l’INPR*, l’organisme gestionnaire des retraites et de la prévoyance pour la profession VRP. Elle revient sur les trois grandes récentes transformations du métier.

Les conditions d’exercice

Les nouvelles technologies ont, c’est vrai, changé la donne. Cela étant, le fait qu’un client puisse désormais passer ses commandes en ligne ne remet pas en cause le métier. Car la relation commerciale ne peut s’affranchir du contact humain, du conseil, de la connaissance des produits.

La féminisation de la profession

Les conditions d’exercice se sont adaptées aux transformations de la société́. La profession s’est par exemple féminisée (en 2019, 37% des salariés sont des femmes), les déplacements sont souvent moins longs que par le passé.

L’autonomie du VRP

Par l’autonomie qu’il garantit, le statut de VRP est un modèle précurseur. Il peut être inspirant à une époque où la relation salarié-employeur est au cœur de toutes les réflexions. De par son ADN, le VRP est responsabilisé quotidiennement dans l’exercice de ses fonctions, et donc motivé

*Cette institution est membre depuis une dizaine d’années du groupe de protection sociale Malakoff Humanis.


Cet article est extrait du Guide du nouveau VRP réalisé par le magazine Liaisons Sociales

Pour toute demande
Contactez-nous
Contact