Pour aller plus loin

Le VRP en 10 mots clés

Divers

Le statut de VRP est un modèle d’équilibre. Il présente autant d’avantages pour l’employeur que pour le salarié. Voici 10 mots clés pour le résumer :

1. Salarié

Et oui ! (Eh oui ?) Le statut de VRP est un statut de salarié d’ordre public, défini par le Code du travail et par un accord national interprofessionnel *. Il est appliqué à des commerciaux de terrain dont l’activité́ répond à certaines conditions. À noter : l’évolution professionnelle de certains VRP peut leur permettre de bénéficier du statut de cadre.

2. Exclusif ou multicartes

Le VRP peut exercer son activité́ pour le compte d’un seul employeur (VRP exclusif) ou de plusieurs (VRP multicartes). Dans les deux cas, il est salarié. Le VRP exclusif assure le développement commercial et entretient l’image de marque de son unique employeur. Le VRP multicartes est souvent préféré́ par les petites entreprises.

3. Autonome

Le VRP gère ses horaires comme il l’entend. Il travaille à l’extérieur de l’entreprise et organise librement ses tournées en fonction de ses clients et prospects. Contrairement aux salariés de droit commun, le VRP exclusif à temps plein n’est donc pas soumis à la réglementation sur la durée du travail : pas d’heures supplémentaires, pas de RTT.

4. Intégré

À l’inverse de l’agent commercial indépendant qui est un « électron libre », le VRP est soumis aux directives de son (ou ses) employeur(s) et au contrôle de son activité́ : définition d’objectifs, plan de tournées, rapport d’activité́… En contrepartie, le VRP exclusif à temps plein bénéficie d’un salaire garanti par trimestre d’emploi et des droits et avantages liés au salariat : congés payés, indemnités de licenciement, protection sociale…

5. Rémunéré au cas par cas

Le statut de VRP laisse une totale liberté́ contractuelle quant aux modalités de calcul de la rémunération. Plusieurs options sont donc possibles : rémunération à la commission, salaire fixe + part variable, versement de primes, avantages en nature… Afin d’éviter les contentieux, les règles de rémunération doivent être clairement définies dans le contrat de travail. Le VRP exclusif à temps plein bénéficie par ailleurs d’une rémunération minimum garantie par trimestre d’emploi.

6. Responsable

L’équilibre entre autonomie et sécurité́ est une garantie de motivation pour le VRP. Son engagement au service de l’entreprise découle également d’un système de rémunération incitatif et du souci de cultiver la relation client indispensable à son activité́.

7. Hyperconnecté

La culture digitale a transformé́ le métier du VRP. Selon une étude menée par l’éditeur de logiciel Iko System, les commerciaux passent aujourd’hui près de 20 % de leur temps de travail à chercher sur le web des informations sur les clients : leurs actualité́s, leurs avis… De nombreux outils facilitent aussi aujourd’hui la gestion de leur quotidien et renforcent le lien avec leur employeur.

8. Expert

Pour l’entreprise, le VRP est un formidable relai d’informations sur le terrain. En tant qu’intermédiaire entre le producteur et le distributeur (ou l’acheteur), il est le mieux placé pour remonter les avis et les attentes des clients. C’est aussi un atout précieux pour détecter les signaux faibles du marché́ et faire évoluer les offres et les produits.

9. Polyvalent

Le niveau de formation des VRP peut aller du Bac à Bac +5. Beaucoup sont issus des filières commerciales : Bac pro commerce ou vente, BTS négociation et relation client, DUT techniques de commercialisation. Mais les recruteurs s’intéressent aussi souvent à des candidats issus de corps de métiers différents désireux de se reconvertir et d’évoluer professionnellement.

10. Spécifique

Les VRP sont obligatoirement affiliés au régime général de la Sécurité́ sociale. De par leur statut, ils ne sont pas soumis aux conventions collectives des branches auxquelles leurs employeurs sont rattachés, même s’ils peuvent bénéficier des dispositions de ces conventions collectives qui leur seraient favorables. C’est le groupe Malakoff Humanis qui assure, sur le plan national, la gestion de la retraite complémentaire et de la prévoyance des VRP via l’Institution Nationale de Prévoyance des Représentants (INPR).

Cet article est extrait du Guide du nouveau VRP réalisé par le magazine Liaisons Sociales

Pour toute demande
Contactez-nous
Contact