Essentiel

Le statut de VRP

Statut
Essentiel

VRP, DONC SALARIÉ !

Bien que le VRP ait une certaine indépendance dans la façon d’exercer son métier, il détient bel et bien le statut de salarié. Ainsi, le VRP a droit aux avantages associés au salariat et à la protection sociale associée (complémentaire santé…). En savoir plus sur la protection sociale du VRP

  1. Les congés payés, à raison de 2,5 jours ouvrables par mois de travail effectué. Cela équivaut tout simplement aux 5 semaines ou 30 jours pour 12 mois de travail.
  2. Les allocations chômage versées par Pôle Emploi selon les règles générales.
  3. La retraite à 65 ans, ou 60 ans dans certain cas.
  4. Les congés pour événements familiaux : maternité, paternité, solidarité familiale (pour assister un proche dont l’état de santé peut entraîner le décès) ou soutien familial (pour assister un proche handicapé et en perte d’autonomie).
  5. Le salaire minimal conventionnel aux VRP.

 

Autant d’avantages auxquels n’ont pas le droit les agents commerciaux et les VDI qui sont de statut indépendant. Le congé maternité par exemple, est à prendre en compte pour les femmes qui hésitent entre VRP et VDI !

Pour les futurs parents, la sécurité offerte par le statut salarié n’est pas à négliger.

SERAIT-IL VRP SANS LE SAVOIR ?

Tout comme Monsieur Jourdain faisant de la prose sans le savoir, de nombreux commerciaux terrain relèvent légalement du statut de VRP et sont en droit de le demander.

 

VRP MULTICARTES :

Les VRP multicartes sont 6 000 en France. Aujourd’hui, ils sont moins nombreux que les VRP exclusifs.

 

LES AUTRES STATUTS DE LA VENTE TERRAIN

SALARIÉ DE DROIT COMMUN AVEC VARIABLE

Le statut de salarié de droit commun peut s’appliquer pour les commerciaux terrain. Comme le VRP, une partie de sa rémunération sera variable, donc constituée de commissions et / ou de primes.

 

Plus strict et moins flexible : avec moins de liberté de s’organiser et davantage de temps passé au sein de l’entreprise, la tendance est à des revenus qui plafonnent plus vite que ceux d’un VRP.

 

Indépendant :

Il existe deux statuts indépendants : agent commercial et VDI (Vendeur à Domicile Indépendant).

 

Agent commercial :

C’est un entrepreneur de la vente. Ce statut permet une liberté totale, mais la contrepartie, c’est un niveau de risque élevé. En cas d’imprévu, accident, maladie, perte de clientèle… c’est simple : vous perdez vos revenus, et il n’y a pas de chômage !

De plus, les frais professionnels ne sont bien sûr pas remboursés, vous devez les inclure dans le prix de votre prestation.

 

VDI :

Moins contraignant en termes de formalités administratives que le statut d’agent commercial, il présente toutefois les mêmes risques, et les revenus sont plafonnés.

C’est un bon statut pour démarrer son activité ou pour un complément de revenu, par exemple pour une mère de famille qui souhaiterait se lancer dans la démonstration de produits de beauté depuis chez elle mais sans protection sociale.

Il faut voir le statut de VDI comme un tremplin qui ne permet pas de faire carrière. Si vous en avez la possibilité, nous vous conseillons d’opter directement pour le statut VRP et sa protection sociale.


Vous souhaitez embaucher
votre 1er statut vrp ?
Téléchargez notre kit
Vous souhaitez avoir
plus d’informations ?
Contactez-nous