Pour aller plus loin

Comment réussir son entretien d’embauche ?

Carrière

Bravo, vous avez décroché un entretien ! Quelle est l’étape suivante de votre préparation ? A quoi devez-vous vous attendre ? Comment mettre toutes les chances de votre côté ? Nos conseils.

Pour aller plus loin

La première chose à savoir est qu’un entretien d’embauche se prépare assidûment. Vous devez vous comportez de la même manière qu’un commercial qui arrive en rendez-vous en connaissant précisément son produit, son client, etc.

 

Explorez Internet à la recherche de toutes les informations que vous pourrez trouver sur l’entreprise. “N’hésitez pas à parcourir les profils LinkedIn des commerciaux déjà en poste”, indique Gaëlle Menin-Urien, spécialiste du recrutement chez Cegos. “Vous pourrez ainsi vous faire une idée de quels sont les profils valorisés dans l’entreprise.” Prenez le temps d’étudier dans les moindres détails l’annonce et la fiche du poste pour lequel vous postulez. Jusqu’à la connaître par cœur ! Préparez un argumentaire en 5 points principaux pour indiquer pourquoi vous êtes compétent pour le poste, avec une référence à une de vos expériences pour chacun des arguments.

 

Une fois en entretien, “adoptez une attitude impeccable, sur la forme comme sur le fond”, ajoute Nicolas Caron d’Halifax. “Si vous avez un entretien pour un poste dans la banque, habillez-vous en conséquence. Idem pour une start-up !” Lors de l’échange, prenez des notes, conseille Gaëlle Menin-Urien de Cegos. “Une des qualités essentielles du commercial est l’écoute, indique-t-elle. Prouvez donc déjà que vous savez écouter.”

 

Si la pratique tend à être moins répandue, certains recruteurs peuvent vouloir faire passer un test ou vous demander de lui vendre un crayon ou une feuille de papier. “Vous devez alors montrer que vous êtes capable de réagir face à une surprise ». Dans la vraie vie, on ne sait jamais comment le client va objecter. Face à ce type de test, la clef est d’abord de poser des questions. Si le recruteur vous demande de lui vendre son crayon, interrogez-le. Qu’est-ce que vous attendez d’un crayon ? Quel type de stylo avez-vous l’habitude d’utiliser ?” Prenez des notes et ré-utilisez les réponses dans votre argumentaire. Vous gagnerez de précieux points. Le recruteur va vouloir tester votre capacité à encaisser les objections, peut-être en vous contredisant souvent ou de façon systématique. Surtout gardez votre flegme et montrez que vous savez encaisser. “Aucun autre métier ne nécessite une telle résistance à l’échec. Montrez que vous êtes solide”, ajoute Gaëlle Menin-Urien.

 

N’hésitez pas à vous connecter ensuite avec le recruteur sur LinkedIn. “Ce qui signifie que votre profil doit être impeccable” ajoute Nicolas Caron d’Halifax. “Envoyez ensuite un mail récapitulant pourquoi vous pensez correspondre au poste. Cela permet ainsi de montrer vos compétences écrites”, conclut le spécialiste. N’oubliez non plus de les remercier de vous avoir reçu et consacré du temps. Un petit plus toujours apprécié.


Vous souhaitez embaucher
votre 1er statut vrp ?
Télécharger notre kit
Vous souhaitez avoir
plus d’informations ?
Contactez-nous